F.A.Q.

Que signifie le terme « Crowdfunding » ?

 
Ce terme anglais peut être traduit littéralement par l’expression « financement par la foule ». On parle plus communément de « Financement Participatif ». Le crowdfunding peut prendre trois formes distinctes :
  •     Le don,
  •     La prise de participation au capital (equity)
  •     Le prêt (crowdlending)
La prise de participation au capital est l'achat d'une part de capital (des actions) de la société qui porte le projet.
A la différence, le prêt ne fait pas de vous un actionnaire : vous apportez des fonds à l'entreprise, qui s'engage à vous les rembourser avec des intérêts. PrêtStory est une plateforme de prêt, et donc de « crowdlending ».
 

Qu’est-ce que le crowdlending ?

 
C’est la possibilité pour les entreprises, TPE ou PME, artisans, commerçants, professions libérales, d’emprunter auprès des particuliers sans passer par les banques, simplement et en toute transparence. 
C’est pour les prêteurs l’occasion de faire travailler leur épargne tout en dynamisant l’économie. en choisissant s-même les projets que vous souhaitez soutenir en ciblant le rendement qui vous convient, en toute liberté.

Quelles sont les différentes formes de crowdlending ?

On peut distinguer 3 types de crowdlending différents.
  • Le plus classique est le crowdlending sous forme de prêt amortissable.
  • Le plus structuré est le crowdlending obligataire. On parle d’emprunt obligataire.
  • Le plus « libéral » le prêt sous forme de bons de caisse.
 
Selon la nature du prêt et sa mise en œuvre, les plateformes doivent avoir des statuts différents, IFP ou CIP, IOB, CIF, et les caractéristiques du prêt varient de l’un à l’autre.

Quels sont les différent statuts en vigueur et leurs prérogatives dans le crowdlending?

IFP : Intermédiaire en Financement Participatif
  • Il autorise le prêt amortissable jusqu’à 1 Million d’euros. Taux de 0 à plus de 10 %
  • Durée 7 ans maximum.
  • Prêt de 10 € à 1000 € maximum, somme qu’un prêteur peut engager sur un même projet.
  • Une plateforme IFP est sous le contrôle de l’autorité du contrôle prudentiel (ACPR)
CIP : Conseiller en Investissement Participatif
  • Il autorise le prêt sous forme « obligataire ». Le plafond est fixé à 1 Million d’euros.
  • Une obligation est une part de dette qui peut être acquise par un investisseur. L’obligation est émise par une entité (personne morale) qui emprunte en vue de réaliser une opération financière. Le souscripteur est celui qui achète des obligations.
  • Le taux de rémunération de l’obligation est également appelé coupon.
  • La plateforme CIP permet à un souscripteur d’acheter autant d’obligations qu’il le souhaite. Et donc contrairement au prêt amortissable pratiqué par les IFP, il n’y a pas de plafond à l’investissement.
  • Les obligations peuvent s’étaler en principe sur une période allant de 3 à 20 ans, voire au-delà.
  • Le montant minima pour investir sous forme d’obligation est variable mais est souvent de l’ordre de 100 euros.
  • Le souscripteur peut-être une personne physique, une personne morale, une institution.
  • Une plateforme CIP est sous le contrôle de l’Autorité des Marchés Financiers (AMF)